Les actes associés à cette partie de la formation

L'arche de la Représentation - Modélisation (2)

 « La modélisation est le principal et sans doute le premier des outils dont nous disposons
pour étudier le comportement des grands systèmes complexes » (H Simon, 1990)

 

Agir <-> Penser en complexité c’est (se) représenter intentionnellement la situation ou le contexte dans lequel on intervient. Cette représentation est rarement réductible à un modèle simplifié voir simpliste (‘trivialisant’) qu’il suffira d’appliquer : les ‘données du problème’ sont rarement données ; il faut souvent les construire ou les reconstruire intentionnellement en ayant conscience qu’elles n’épuisent pas la description du phénomène : d’autres observateurs, ayant d’autres points de vue, établissent d’autres modèles.


On peut présenter l’appareil des principaux concepts que l’on mobilise ici en deux ‘Actes’ :

  • (RM-A) L’Acte du Disegno, ou ‘Décrire à Dessein’
  • (RM-B) L’Acte de La Modélisation Systémique

 

Chaque concept peut être caractérisé par diverses illustrations qui mettront en valeur son caractère opératoire, chacun d’eux devenant un ‘pense intelligent’ (selon le mot d’E Morin) fort bienvenus pour le modélisateur. (On pourra par contraste mettre en regard de chacun d’eux le concept ‘pense bête’ plus complémentaire que strictement contraire, que proposait la traditionnelle de modélisation réductionniste).Pour s’exercer à établir puis à co-établir son ‘intelligence de la situation’ dans laquelle il intervient, chaque responsable dispose ainsi potentiellement d’un faisceau de concepts opératoires - on pourrait dire une boite à outil virtuelle constituée au fil des siècles, ‘par bricolage et métissage’ dira E Morin, que l’on récapitule sommairement ici par quelques brèves illustrations et commentaires.