L’étude de la nature, de la forme et de la genèse de la connaissance

Description

De façon sommaire, on définit la Gnoséologie comme ‘La Théorie de la connaissance en général’. Elle se présente sous deux hypothèses distinctes :

La connaissance peut-être entendue comme celle d’une ‘Entité en-soi ’(ce qu’elle est), indépendante de l’énonciateur. Elle assure alors dire ‘l’essence (métaphysique) des choses’ en soi, présumée invariante, passive  et identifiante : l’étude de la connaissance ainsi entendue est généralement entendue, depuis Platon, comme l’Ontologie.

La connaissance peut aussi être entendue comme celle de ‘l’Action perçue dune Entité par-soi’ : Non plus par ce qu’elle est, mais ce qu’elle fait ou peut faire et qui donc peut-être perçue et expérimentée par l’énonciateur (donc dépendante de l’observateur-descripteur): L’étude de la connaissance est alors entendue, depuis Kant et Hegel, comme la Phénoménologie :  « Considérer la connaissance comme un processus plus que comme un état (...) ou un fait » écrira J Piaget.

Ressources associées (illustrations, références ou actes)
Nous remercions Jean Louis Le Moigne pour cette entrée!
Catégorie(s)