Description

Le méthane se transporte et se stocke sous forme liquide : pour liquéfier le gaz on le comprime et le refroidit fortement (3 ou 4 bars, environ moins 200 degrés C).
Pour dépoter les méthaniers, navires équipés pour le transport des gaz ainsi liquéfiés, on peut aisément pomper le liquide par des tuyaux flexibles ad hoc vers les sphères de stockage. Lors d'un des premiers dépotages, un des flexibles se fissura légèrement, incident alors quasi  inévitable compte tenu du feuilletage de l'armature métallique gainant des tuyaux soumis à diverses torsions. Quelques gouttes de méthane à - 200° se trouvèrent ainsi en contact soudain avec la tôle du pont du navire sur lequel reposait le flexible, tôle exposée au soleil depuis plusieurs heures. Il se produisit alors un choc thermique, phénomène connu des métallurgistes : la tôle se fissure soudainement sur une grande longueur.
Les experts présents conviennent que le fissurage aléatoire des flexibles étant quasi inévitale, il convenait pour "sauver" les tôles du pont des méthaniers de les construire en un alliage spécialement étudié pour résister à un tel choc thermique (le projet, le problème). Un gros contrat fut en conséquence passé avec un Institut de Recherche en Sidérurgie, chargé de mettre au point un tel alliage.
Un des ingénieurs chargés de cette longue étude (expérimentation de plusieurs centaines de combinaisons d'alliage) interrogea sur les pourquoi d'un tel problème : "il nous est posé et bien posé, nous sommes payés pour le résoudre dans ces termes " lui fut-il répondu. Curieux, et donc attentif à la complexité des phénomènes, cet ingénieur insista et finit par connaître le pourquoi du problème... Et aussitôt d'interroger : le problème posé exprime-t-il le projet perçu ? L'objectif n'est-il pas d'éviter un contact soudain du méthane liquide sur la tôle du pont plutôt que de déterminer une tôle  assez   résistante ?   En  changeant  de  problème,   par  formulation  plus soigneuse du projet, on suggérait presque immédiatement sa solution : ne suffit-il pas d'une interface, entre le flexible et le pont, absorbant le choc thermique ? : un rouleau de carton ondulé fera l'affaire. Ce qui bien sûr fut fait sur le champ, avec succès au grand dam de l'Institut de Recherche en Sidérurgie qui perdait un beau contrat. Si l'on vous dit : tel problème, répondez : quels projets ?

A associer plus particulièrement au § Se former une bonne intelligence de la situation : ‘des points de vue sur le réel’


 

Ressources associées (illustrations, références ou actes)
Catégorie(s)