Description

 Nos ancêtres du XVIIIe siècle n’auraient pas cru que tout ce qui était clair était vrai ;  mais au contraire que « la clarté est le vice de la raison humaine plutôt que sa vertu »,  parce qu’une idée claire est une idée finie.  Ils n’auraient pas cru que la raison était notre faculté première, mais au contraire l’imagination ; la raison, tard venue, n’ayant fait que dessécher notre âme

(plus précisément en lien avec le § Sur l’obsession du critère du Clair et Net)

Ressources associées (illustrations, références ou actes)
Catégorie(s)