Description

‘Le principe dialogique peut être défini comme l’association complexe (complémentaire / concurrente / antagoniste) d’instances, nécessaires ensemble à l’existence, au fonctionnement et au développement d’un phénomène organisé.’[1]

‘Disons ici que dialogique signifie unité symbiotique de deux logiques, qui à la fois se nourrissent l’une l’autre, se concurrencent, se parasitent mutuellement, s’opposent et se combattent à mort.

Je dis dialogique, non pour écarter l’idée de dialectique, mais pour l’en faire dériver. En effet, pour concevoir la dialogique de l’ordre et du désordre, il nous faut mettre en suspension le paradigme logique où l’ordre exclut le désordre et inversement où le désordre exclut l’ordre[2]’.


                Le terme dialogique (substantif ou adjectif) s’appliquera souvent à plus de deux logiques ou plus généralement ‘instances’ (dialogique entre ‘les instances triunique du cerveau’, ou propres à ‘la trinité humaine individu-société-espèce[3]’). ’La ‘dialogique générale’ se développera à partir de l’identification initiale du ‘dialogue de l’ordre et du désordre’ qui deviendra le noyau du paradigme de la complexité :

Cette impossible séparation de l’ordre et du désordre dans toutes les perceptions et les actions humaines que le paradigme classique pourtant postulait (‘afin qu’en gardant toujours l’ordre qu’il faut, on puisse ‘parvenir à toutes les choses qui peuvent tomber sous la connaissance des hommes, aussi éloignées ou cachées soient-elles’) ne doit-elle pas être lucidement assumée ?

P Valéry argumentait déjà cette impossible séparation par une image thermodynamique : « Comme il faut une différence des températures des sources pour une machine, ainsi une différence d’ordre - désordre pour le travail de l’esprit. Tout ordre ou tout désordre et rien ne  va.


[1] E. Morin, ‘La Méthode, T 3’, p. 98)

[2] E.Morin, ‘La Méthode T 1’, p. 80

[3] Remarque de S Bonomo dans son article ‘Morin dans sa langue ‘. Cf http://www.intelligence-complexite.org/fileadmin/docs/conseilscient/0802bonomo.pdf

Ressources associées (illustrations, références ou actes)
Merci à Jean-Louis Le Moigne!
Catégorie(s)