Description

Le modèle de la complexification par le bruit suggère que deux conditions au moins sont nécessaires au développement de processus endogènes d'auto-organisation : que le système soit ouvert, ouvert donc à des sollicitations aléatoires voire imprévisibles (absence de "réponses " pré-programmées) de l'environnement au sein duquel il est actif (qui l'informe et qu'il informe) ; et que ce système présente quelques redondances internes, autrement dit que toutes ses ressources (les processeurs) ne soient pas toutes mobilisées en permanence pour l'exercice de son fonctionnement ("les réserves " de l'organisme).

Lorsque survient du bruit, le système peut alors tenter de le reconnaître et de le décoder, puis le cas échéant, élaborer, par assimilation, de nouveaux comportements : il s'auto-organise, en produisant des formes d'organisation originales qu'il n'a pas "importées ", mais auto-produites (un processus d'auto-poïese).

En interprétant sommairement ce modèle intelligible à l'intention d'une entreprise ou d'une administration qui se voudrait "mieux organisée ", plus "adaptative ", on est conduit à lui proposer la démarche suivante :

Au lieu de faire appel à un onéreux cabinet de conseil en organisation, ou d'augmenter les effectifs du service "organisation et méthode "  chargé habituellement de pourchasser les double-emplois cachés et les circulations d'informations non strictement utiles et nécessaires à l'absolue efficacité de l'action, (en faisant de la productivité immédiate leur seul objectif), prenez le problème à l'envers ! Installez une ou plusieurs cafeterias en  libre service dans tous vos établissements et laissez les faire : vos collaborateurs viendront en effet "perdre un temps précieux " en papotant dans  cette  cafeteria  (on  ne  leur  demandera  pas,  mais ils le feront sans doute, au moins de temps en temps !). Et en papotant, ils feront circuler beaucoup d'informations parasites ou superflues noyant peut-être quelques  informations   utiles,  voire   essentielles,  du   type :  "Peux-tu faire un détour ce soir chez tel client qui est malade  ?" ou "Sais-tu que ta commande est arrivée par erreur dans notre service " ! ou "J'ai un client qui vient de tripler sa commande habituelle ..."

Tirer parti de la redondance pour interpréter le bruit ... peut-être  en effet, est-ce une procédure  susceptible de provoquer un phénomène d'adaptabilité originale par auto-organisation endogène. Il n'est pas certain que la productivité à moyen terme - ni même à court terme - y perdra. Mais cela est une autre histoire ... qui, comme toutes les histoires, nous rappelle une histoire...

 

Ressources associées (illustrations, références ou actes)
Heinz Von Foerster
Catégorie(s)